Quelques conceptions non fondées concernant l’apprentissage d’une deuxième langue et l’école de langue française.

Publié parBernard le 27 mai 2011 dans Parents |

Les informations pour ce billet proviennent de l’article « Le bilinguisme d’enfants de couples exogames et l’éducation en français : Mythes et réalités » du chercheur Réal Allard paru dans la revue Connexions de la Fédération des parents francophones de l’Alberta.
En milieu minoritaire, le choix entre l’école de langue anglaise et langue française est un sujet important pour nos jeunes familles. Il serait important de clarifier certaines conceptions non-fondées que l’on peut avoir. Dans les paragraphes qui suivent, nous allons en clarifier quelques-unes.
Chez les 0 à 4 ans, on peut croire que l’enfant serait tout mêlé d’apprendre deux langues à la fois. Selon une étude de Hamers et Blanc, 2000, les enfants peuvent très bien apprendre deux langues à la fois. Dans un milieu minoritaire comme le nôtre, il est préférable que l’enfant apprenne la langue de la minorité, dans notre cas le français. Vivant dans une région où l’anglais est omniprésent, il est plus facile pour l’enfant d’apprendre cette langue tout en apprenant le français. On parle alors de bilinguisme additif.
Certaines personnes peuvent croire que l’enfant qui fréquente l’école de langue française ne connaîtra pas assez bien l’anglais. Chez le couple exogame, l’enfant parle en anglais avec le parent anglophone vie dans un environnement souvent plus anglais. En parlant français avec le parent francophone et en soutenant l’apprentissage du français, cela permet à l’enfant de développer ses compétences dans les deux langues.
On peut croire que le programme d’immersion de l’école anglophone peut donner les mêmes résultats que l’école de langue française. Le programme d’immersion vise que les élèves deviennent fonctionnels en français et qu’ils acquièrent une ouverture d’esprit face à la culture et la communauté francophone. Pour ces élèves, s’ils veulent s’inscrire à une institution poste secondaire, ils doivent souvent suivre des cours additionnels en français. L’école de langue française a une double mission, la réussite scolaire et la construction et l’entretien d’un sentiment d’appartenance et un désir de contribuer à l’épanouissement de la communauté acadienne et francophone. En plus d’avoir les compétences en français pour fréquenter une institution post secondaire en français, les élèves ayant fréquenté l’école de langue française ont bien souvent les compétences pour fréquenter une institution post secondaire de langue anglaise.
Alors dans un milieu francophone minoritaire, l’apprentissage de deux langues à la fois se fait normalement. Le choix de l’école de langue française permet à l’élève de développer des compétences dans les deux langues en plus de se construire une identité francophone. C’est le message que nous essayons de transmettre aux parents qui ont des doutes quant au choix de l’école pour leur enfant.

Mots clefs :

Répondre

Copyright © 2014 Francisation au District scolaire francophone Sud Tous droits reservés. Theme par Laptop Geek.